J’ai bien hésité avant de poster ça … la raison ? Ben c’est pas marrant. Là, je me rapproche dangereusement près du racontage de vie pur et simple, ce que j’aimerais si possible éviter o_o (ah, on me signale que c’est trop tard !). Le seul truc qui m’a poussé à le faire quand même c’est les photos. Donc considérez ce billet comme un gros répertoire à photos, avec quelques commentaires très accessoires pour faire genre j’ai des trucs à dire !

Ca fait 3 mois et des patates que je suis arrivé au Japon, et je pensais avoir réussi à faire le tri parmi toutes les informations sur la vie au Japon que j’avais pu recevoir avant de venir. Je pensais avoir réussi à voir ce qui était vrai et ce qui était faux. Bien sur, j’avais tort, et je l’ai compris la semaine dernière. Avant cette semaine, je n’étais pas sorti de Nagoya, la ville ou je fais mes études, et je la prenais donc pour modèle général. L’idée reçue que le Japon est un pays très propre était complètement confirmée. À Nagoya, c’est rare de trouver un mégot par terre, dans la rue ou dans le métro. On ne passe pas dans des endroits qui sentent bizarres, même dans les quartiers chelous. À Nagoya c’est vraiment rare de voir une personne sans logis dans la rue, les déchets sont triés dans SEPT poubelles différentes, les gens ne traversent pas toujours quand c’est rouge, etc etc.

Et bêtement j’ai pris ça pour un cas général au Japon. Mon petit tour à Osaka m’a ouvert les yeux. Un de mes profs m’avait dit un jour que la Province d’Aichi (c'est-à-dire la province où se trouve Nagoya) était, avec celle de Tokyo, les provinces les plus riches du Japon. Et effectivement, il avait raison.

C’est simple, à Osaka, je me suis un peu cru de retour en France ! Métros un peu crados (mais quand même climatisés), mégots et autres trucs sur le sol, déchets triés en seulement deux catégories (et encore pas toujours), gens qui traversent n’importe où et n’importe comment et clochards dormant dans les parcs.

Le quartier dans lequel se trouvait notre hôtel était un assez vieux quartier. On a décidé d’aller se balader dans les rues à shopping du quartier … premier constat, la moyenne d’age dans ce quartier était de 50 ans au moins. Tous les magasins étaient des petites échoppes qui vendaient 3 fois rien pour pas cher (à part les inévitables combinis …), et les maisons étaient plutôt anciennes et pas très accueillantes. De plus, il y avait pleins de gens assis ou allongés sur le sol. Ne me méprenez pas, je ne dis pas qu’Osaka est un endroit horrible, mais c’était juste très éloigné de l’image du Japon que la vie aseptisée de Nagoya avait mise dans mon cerveau.

Bien sur il y a quand même pas mal de choses à voir à Osaka. Et puis si vous aimez le shopping ou la vie nocturne, les galeries marchandes et le quartier jeune sont tout simplement immenses !

J’ai voulu faire cette photo parce qu’une scène d’un épisode de Komugi-chan se déroule ici ! erm …
Image Hosted by ImageShack.us

Les galeries marchandes en question. Celle-ci doit faire plusieurs kilomètres de long… sans compter toutes les autres galeries transversales ou parallèles
Image Hosted by ImageShack.us Cherchez l’erreur …
Image Hosted by ImageShack.us

Okonomiyaki, une des spécialités d’Osaka (on avait aussi pris des Takoyaki, autre spécialité, mais on les avait tous bouffés avant de prendre la photo …)
Image Hosted by ImageShack.us

petite vue panoramique trafiquée à la main et au photoshop
Free Image Hosting at www.ImageShack.us

la traditionnelle grande roue du quartier branché. Sauf que celle-là est en hauteur entre deux bâtiments. Il faut monter au 7eme étage pour pouvoir monter dans la roue.
Image Hosted by ImageShack.us hu hu hu
Image Hosted by ImageShack.us

Quelques photos du Château d’Osaka. Un endroit ma foi fort sympathique
Image Hosted by ImageShack.us Image Hosted by ImageShack.us Image Hosted by ImageShack.us

Quelque part dans le quartier du port d’Osaka, la plus haute tour du Kansai ! 236m de haut, avec plate-forme d’observation et tout. Bien sur, on monte ! Malheureusement il se met à pleuvoir un max juste quand on arrive en bas
Image Hosted by ImageShack.us Là, normalement, vous vous dites « euh, c’est quoi cette photo toute pourrie ? » Ben c’est juste que c’est la première fois que je vois la mer depuis que je suis au Japon ! ça se partage, un moment comme ça … ok, c’est pas encore les plages paradisiaques, certes…
Image Hosted by ImageShack.us Une des vues du haut de la tour
Image Hosted by ImageShack.us

Après ça on est allés dans un autre building qui avait une plate-forme d’observation, et là, on a attendu que le soleil se couche pour voir s’illuminer la 2eme plus grande ville du Japon.
Image Hosted by ImageShack.us Dans ce bâtiment, un magasin de souvenirs, euh, originaux.
Image Hosted by ImageShack.us

Suite du voyage, Kyoto.

Aah, Kyoto. La personne qui a appelé Kyoto « la ville aux mille temples », eh bien, je pense qu’il en a oublié quelques uns ! C’est simple il y en a PARTOUT, sûrement plus que l’homme ne peut en compter.

On y était allé pour voir la fin du « Gion Matsuri ». C'est-à-dire le festival du quartier de Gion, quartier historiquement célèbre pour être le quartier des geishas. Mais voila, petit problème : il pleuvait. Pas une petite pluie, hein, pas celle qui vous font rigoler de voir tous les japonais sortir leur parapluies, non non non. Une grosse pluie, celle qui vous fait comprendre pourquoi les tous japonais sortent leur parapluie. J’ai passé les 3 jours les pieds trempés ! cool v_v. Et puis j’ai même pas eu l’occasion de voir le soleil à Kyoto ! Tant pis !

Bon j’ai plus grand-chose d’autre à dire, alors photo time !

Pour commencer, quelques images des chars du festival de Gion. Avec les mecs chanceux assis dans le char, et les autres qui tirent sous la pluie...
Image Hosted by ImageShack.us Image Hosted by ImageShack.us Image Hosted by ImageShack.us Image Hosted by ImageShack.us Image Hosted by ImageShack.us

Après on est partis un peu au hasard en se prenant la rincée de notre vie. On s’est retrouvés à traverser des toutes petites rues pleines de restos super chers !
Image Hosted by ImageShack.us Image Hosted by ImageShack.us

Et Bal est déjà une star là-bas !
Image Hosted by ImageShack.us

Le lendemain, visite de Fushimi-Inari. Un grand sanctuaire autour d’une montagne. Le sanctuaire contient plus de 10000 Toris, ces grandes « portes ». C’est vachement impressionnant. On marche dans des vrais couloirs de toris. Des fois ils sont tellement proches les uns des autres que la lumière a du mal à filtrer (en même temps l’épaisse foret et le mauvais temps n’aident pas). Laissez-moi vous dire que j’ai rarement vu un endroit avec une ambiance aussi mystique.
Image Hosted by ImageShack.us l’entrée du tunnel de Toris
Image Hosted by ImageShack.us ça devient de plus en plus sombre !
Image Hosted by ImageShack.us Image Hosted by ImageShack.us Il fait nuit !!
Image Hosted by ImageShack.us Image Hosted by ImageShack.us Image Hosted by ImageShack.us Image Hosted by ImageShack.us Parfaite image de Kyoto, où villes moderne et historique se côtoient.
Image Hosted by ImageShack.us

Après on est allés à Kyomizudera, très célèbre temple (on le voit des fois dans des mangas !). Il fait partie du patrimoine mondial (oui, bon, comme le quart de Kyoto …). Il est situé un peu à l’écart dans la montagne. Pour y aller on a du traverser pleins de petites rues sympas et pleines de magasins
Image Hosted by ImageShack.us Image Hosted by ImageShack.us La partie la plue connue de Kyomizudera. Une terrasse en bois surplombant la foret
Image Hosted by ImageShack.us

Le lendemain, visite d’autre coins connus, d’abord Ryoanji
Image Hosted by ImageShack.us Image Hosted by ImageShack.us

Puis Kinkaku
Image Hosted by ImageShack.us

Et enfin Nijo-jo
Image Hosted by ImageShack.us Image Hosted by ImageShack.us Image Hosted by ImageShack.us